oh deer

Une tribu de femmes. Corps organiques et primitifs, habités par une sensation précise et ancestrale. Une danse dans le présent, qui se compose à chaque instant. Une danse poreuse, instinctive, les sens en éveil, le corps à l’écoute. Une exploration de la matière-même de la danse, origine tangible du mouvement.

20′ _ 3 danseuses, 1 flûtiste _ sur plateau ou en installation

Oh Deer ! est un processus en perpétuelle exploration. Ce défi d’intégrité se fonde sur deux piliers fondamentaux indissociables que sont la confiance (accordée aux interprètes, à l’intelligence du corps, à la force du processus, …) et la conscience (de ce que nous traversons, des choix faits, …). Les interprètes sont autant actrices que témoins: grâce à ce subtil état de corps et d’esprit, elles peuvent s’autoriser une perte de contrôle volontaire tout en préservant la rigueur du travail.

Ensemble, ces deux aspects nous permettent d’atteindre un profond lâcher prise, lâcher prise indispensable pour accéder à une danse perméable, instinctive et profondément engagée dans le présent. Ce mécanisme inhérent au travail de Oh Deer ! nous permet donc de rester au plus proche de la sensation à chaque étape du processus. Cette sensation en question, d’abord ancrée dans le corps de la chorégraphe, est le fil rouge de ce travail. En effet, après avoir été le référent principal des choix au cours du processus de création de la pièce, elle est le fil conducteur des interprètes lors des performances d’Oh Deer !.

Cette pièce est enfin le fruit d’une volonté d’offrir une expérience corporelle au public, de le toucher dans ses membres et dans sa chair, et peut-être l’inviter lui même à se faire observateur de ce qu’il traverse.

A propos de Oh Deer ! au Firkin Crane à Cork (31 mars 2010), la danseuse américaine Neva Cockrell à écrit:

« In making art humans are free–free to express, emote, choose, create and be whatever we are interested in in the moment. In Oh Deer !, Elodie Escarmelle (performer and choreographer) offers just this, a deep, raw exploration of human experience. Along with two other dancers, they trio performed a twenty minute long piece, offering a possibility of what happens when humans are able to let go of ego and obligations. By staying present with each moment in their physical bodies, they successfully created a group improvisation that was spontaneous, thoughtful, and cohesive. Working with a base study of Authentic Movement (a moving practice), the dancers looked to be completely submersed in the experience of each moment. From their gazes, to the unexpected changes in movement, to their interaction with each other, this piece was amazing to watch. As an audience member I found myself dancing a small dance, drawn into each moment by their presence with the work. »

Oh Deer ! a été créé en résidence au Firkin Crane à Cork (Irlande) dans le cadre du programme Blank Canvas. La pièce a été présentée la 31 mars 2010 à Cork et le 2 octobre 2010 à la Nuit Blanche à Aubervilliers.

Avec: Marie-Charlotte Chevalier, Elodie Escarmelle, Tania Soubry (danseuses) et Susan Geaney (flûtiste).


Publicités